B.A.-BA : les différents types de logiciels utilisables dans un service juridique

L’adoption de logiciels dans un service juridique permet de libérer du temps pour des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Avec la transformation numérique, de nombreux logiciels peuvent être utilisés dans les directions juridiques. Ceux-ci entrent dans le quotidien des collaborateurs, avec une double promesse : celle d’une plus grande efficacité, et d’un temps dégagé pour des tâches à plus forte valeur ajoutée. Mais quels sont ces logiciels ? Qu’apportent-ils concrètement ? Sont-ils vraiment indispensables ? Legal Pilot fait le point !

 

La GED

La GED, pour Gestion électronique des documents, c’est la mise en place au sein d’une structure d’une solution de gestion des flux de documents numérisés. Elle prend en charge un certain nombre d’opérations :

– la création des documents ;

– l’archivage et le stockage ;

– le classement ;

– l’indexation ;

– la recherche ;

– le contrôle…

Au sein d’une direction juridique, elle constitue une base de données de référence, dans laquelle tous les documents ont vocation à être exploités. Elle réduit les temps de recherche dans les différents documents et versions grâce à un système de classement. Elle apporte la bonne information au bon moment, à la bonne personne !

 

Les logiciels de Contract Lifecycle Management

Une entreprise, c’est une structure engagée par de nombreux contrats avec des prestataires et partenaires externes. Or, chacun de ces engagements a des clauses et conditions qui lui sont propres, qu’il s’agisse de leur durée ou des clauses de résiliation. Avec un logiciel de Contract Lifecycle Management, il est possible d’obtenir une vue globale sur tous les contrats, tout au long de leur cycle de vie, pour une gestion plus simple et proactive !

 

Les logiciels d’automatisation

L’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée, voilà le principal avantage de la transformation numérique appliquée aux directions  juridiques. 

Les logiciels de ce type peuvent remplir de nombreuses fonctions :

– collecte d’information et de pièces ;

– qualification de situation automatique ;

– rédaction des documents juridiques ;

– enrichissement d’un clausier ;

– fourniture de dashboards et indicateurs de performance (KPI)

L’objectif ? Dégager du temps pour que les juristes puissent se concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée !

 

Les logiciels métiers

Les directions juridiques peuvent aussi compter sur des logiciels “métiers”. Ceux-ci sont dédiés à la gestion des données personnelles, des filiales, des sites, des baux, etc. Leur point commun ? L’automatisation bien sûr, source de gains de temps au quotidien pour les juristes.

 

Avec Legal Pilot, vous pouvez augmenter la productivité de votre direction juridique en automatisant la rédaction de documents. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez nos équipes ! 


A lire aussi
Qu’est-ce que Legal Pilot ? 

Legal Pilot est une solution d’automatisation intuitive et simple d’utilisation qui facilite votre production documentaire.