Comment la digitalisation de la fonction juridique sert-elle l’efficacité de l’entreprise ?

Le département juridique aide notamment à sécuriser les contrats signés par l’entreprise.

Le rôle de la fonction juridique ? Assurer la conformité – et la légalité – des actions menées par l’entreprise, qu’il s’agisse d’assurer son développement ou de protéger ses intérêts. Or, elle contribue également à l’efficacité, aux performances, de la société qui l’a mise en place. Et c’est d’autant plus vrai que la transformation numérique est passée par là. Legal Pilot vous explique tout !

 

9 process impactés par la transformation numérique

Si, grâce à la digitalisation, la fonction juridique peut jouer un rôle important s’agissant de l’efficacité de l’entreprise, c’est tout d’abord parce qu’elle a beaucoup à gagner avec cette transformation. Ainsi, les process impactés ou pouvant l’être par cette nouvelle révolution professionnelle sont nombreux. Selon une étude réalisée par le cabinet de conseil en stratégie Day One auprès des directions juridiques de plusieurs pays, ils sont au nombre de 9 :

– Gestion des factures ;

– Gestion électronique des documents ;

– Suivi des sociétés ;

– Gestion des projets ;

– Contentieux et précontentieux ;

– Propriété intellectuelle ;

– Gestion des contrats ;

– Compliance ;

– Partage du patrimoine informationnel.

 

L’exemple de la gestion des contrats

Avec la transformation numérique, les fonctions juridiques deviennent de véritables centres de profit. C’est en tout cas ce que démontre une étude réalisée par Aberdeen sur les bénéfices de la gestion contractuelle. Celle-ci assure en effet qu’une gestion efficace des contrats, grâce aux outils connectés, permet d’augmenter les revenus de l’entreprise, de l’ordre de +1% à +2%, de réduire les coûts de -2% à -7%… et de réduire d’un tiers les frais administratifs !

 

Une méthode pour faire participer la direction juridique

Cependant, il est vrai que la fonction juridique peut parfois souffrir d’un certain isolement au sein de l’entreprise. C’est pourquoi le cabinet Day One a développé une méthode, reprise par l’AFJE (Association Française des Juristes d’Entreprise), baptisée « VTC » :

V, pour Valeur ajoutée du travail du juriste : quelle est-elle et comment la valoriser ?

T, pour Technologie : quels outils sont utilisés, lesquels peuvent l’être ?

C, pour Collaboratif : comment les interactions au sein de l’entreprise et en externe sont-elles gérées ?

In fine, libérée de certaines tâches répétitives par les outils connectés, la direction juridique peut être pleinement intégrée aux enjeux opérationnels et aux grandes décisions à prendre. Les « projects managers » sont alors rejoints par des « contracts managers », issus des départements juridiques, qui vont identifier les risques et les leviers de négociations dans la dimension contractuelle des projets. Ils vont alors anticiper les difficultés dans l’exécution du contrat, pour mettre en place une gestion proactive des engagements, et devenir, de fait, source d’une meilleure efficacité opérationnelle !

 

Digitalisée, par exemple avec un logiciel d’automatisation de la rédaction juridique, la fonction juridique devient un centre de profit pour l’entreprise, et l’alliée d’une meilleure efficacité opérationnelle. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez les équipes de Legal Pilot !

 » Libérée de certaines tâches répétitives par les outils connectés, la direction juridique peut être pleinement intégrée aux enjeux opérationnels »

A lire aussi
Qu’est-ce que Legal Pilot ? 

Legal Pilot est une solution d’automatisation intuitive et simple d’utilisation qui facilite votre production documentaire.